Archives de catégorie : travail des CP

Travail CP du 6 au 10 avril

En Français, il faut continuer de lire régulièrement : de façon silencieuse et à voix haute avec l’aide d’un adulte. La régularité de la lecture permettra de ne pas décrocher lorsqu’on se retrouvera.

Cette semaine, il faudra lire les pages :

114-115 : le son « s / z ». Les mots référents seront : « s= [z] comme dans maison » et « z= [z] comme dans zèbre ». On peut déjà faire remarquer que :

  • la lettre « z » s’entendra toujours [z] sauf si elle termine un mot en étant associée à la lettre e : -ez = [é].
  • la lettre « s » ne s’entendra jamais [z] si elle est au début d’un mot.
  • la lettre « s » s’entendra [z] dans un mot si de chaque côté il y a une voyelle (a, e, i, o, u, y)

116-117 : le son « in / ain / ein ». Dans cette lecture il faut repérer toutes les formes d’écriture du son [in]. Les mots référents seront : « in comme dans lapin », « ein comme dans peinture » et « ain comme dans pain ».

Faire les pages de fichier de lecture suivantes :

Comme les semaines précédentes, même si l’étude de chaque son se fait sur deux pages, vous n’êtes pas obligés de faire les deux pages d’un coup. Vous pouvez en faire une un jour et la suivante le lendemain afin d’alléger le travail si vous voyez que votre enfant décroche.

32-33: Ce sont des pages de révisions des sons qui ont été vues les semaines précédentes. Les élèves auront besoin de votre aide pour les exercices 2 et 7. Pour les autres exercices ils peuvent être autonomes mais il faut s’assurer qu’ils aient bien compris la consigne et ils doivent pouvoir demander de l’aide pour déchiffrer un mot voire leur lire les phrases si besoin.

ex 1 : Attention de s’assurer que les enfants ont bien pris deux couleurs : jaune pour [f] et rouge pour [an]. Ce sont bien les sons que l’on doit entendre et dans certains mots vous verrez que les deux sons sont présents. Donc il est normal que plusieurs ronds soient coloriés.

ex 2 : Dans cet exercice les élèves doivent faire attention à ce qu’ils entendent. leur lire les mots de chaque collier si nécessaire.

ex 5 : Les enfants connaissent bien ce type d’exercice. Ils doivent retrouver le titre de l’histoire auquel fait allusion le petit texte proposé. Il doivent donc utiliser leur livre (attention ce sont des histoires lues récemment) pour ensuite recopier le titre. Rappelez-leur de ne pas oublier les majuscules.

ex 6 : Il faut compléter la phrase de réponse donc peut-être aider votre enfant à lire les phrases.

ex 7 : Dans cette partie, les élèves peuvent, à l’aide des mots du tableau du livre p.112, vous proposer une seule phrase. Comme d’habitude : ou bien ils l’écrivent seuls ou bien vous leur faites un modèle.

34-35 : les élèves auront besoin de votre aide pour les exercices 1, 2, 5, 6 et 7. Pour les autres exercices ils peuvent être autonomes mais il faut s’assurer qu’ils aient bien compris la consigne et ils doivent pouvoir demander de l’aide pour déchiffrer un mot.

ex 1 : Dans cet exercice, il ne suffit plus de colorier le rond du son demandé mais aussi d’entourer les lettres de chaque son du mot. Voici 2 exemples :

ex 2 : Dans cet exercice la difficulté est de repérer ce que l’on entend ou pas (ici le son [z]) et ce que l’on voit : la lettre z ou pas.

Pour aider votre enfant, commencer par lire une première fois tous les mots avec lui. Demandez-lui à chaque fois s’il entend [z] ou pas. Ensuite, vous pouvez entourer tous les z dans les mots. Puis, pour chaque mot, vous demandez où votre enfant le placerait ? Voici l’amorce du travail pour vous aider.

Pour l’écriture, voici un tuto pour écrire correctement la lettre z.

ex 4 : Lire les mots ou les faire lire à votre enfant. Puis entourer l’intrus, celui qui ne peut aller dans la famille désignée en gras au départ.

ex 5 : On a déjà fait ce type d’exercice. La difficulté pour les enfants est de ne souligner que les éléments qui répondent à la question et pas toute une phrase…

ex 6 : Vous pouvez lire 2 des messages proposés et laisser lire le troisième à votre enfant (le 1er texte est le plus facile). Ensuite demander à votre enfant de n’entourer que celui qui pourrait être raconté par Rachid qui serait allé en Afrique. Pour aller plus loin, vous pouvez demander pourquoi on peut éliminer les deux autres textes.

ex 7 : C’est une production d’écrits à partir de mots donnés et la contrainte : raconter la suite de l’histoire « Chez les éléphants (1) ». Ce qui implique de n’avoir pas lu la partie 2. Comme d’habitude, votre enfant peut vous faire des propositions de phrases que vous lui noter sur un brouillon et il n’aura plus qu’à recopier. Ou bien, il fait ses phrases seul et vous lui corriger… Bien sûr on n’est pas obligé d’utiliser tous les mots donnés.

36-37 : Les élèves auront besoin de votre aide pour les exercices 3, 5, 6 et 7. Pour les autres exercices ils peuvent être autonomes mais il faut s’assurer qu’ils aient bien compris la consigne et ils doivent pouvoir demander de l’aide pour déchiffrer un mot.

ex 3 : Pour aider votre enfant à remplir le tableau, lire avec lui les mots proposés. Puis, entourer les « in » et « ain » des mots. Enfin, vérifier, pour pouvoir ranger dans le tableau, si on entend ou pas le son [in].

ex 5 : Comme à chaque fois pour ce type d’exercice, il ne faut pas souligner des phrases complètes mais des éléments qui permettent de répondre à la question. Il faut tout de même commencer par lire le texte une première fois en entier, avec l’aide ou pas d’un adulte, pour en dégager le sens.

ex 6 : Lire d’abord la consigne et repérer les 3 textes. Pour certains élèves, lire ces trois petits textes sera sûrement trop lourd. Demandez-leur alors d’en lire un au choix, puis lisez les deux autres. Par contre laissez votre enfant choisir le texte qui correspond le mieux à la consigne. Pour aller plus loin, vous pouvez demander pourquoi on ne peut choisir les deux autres textes.

ex 7 : Utilisez un brouillon avant de réécrire dans la bulle ce que peut dire le roi des éléphants. On évitera de se contenter d’un mot et on cherchera à faire une petite phrase.

Production d’écrits :

Sur la même feuille A4 que la semaine dernière :

  • (écrire son prénom, puis sauter une ligne)
  • écrire la date du jour puis sauter une ligne
  • faire 1 phrase avec le son « s/z » en utilisant la lettre s et la lettre z en cursive.
  • faire 1 phrase avec le son « in » en essayant de mêler des mots avec les différentes graphies : in, ein et ain.

Autres activités :

Les élèves qui le souhaitent peuvent continuer d’utiliser lalilo :
https://lalilo.com


Et en bonus cette semaine l’Histoire de La brouille de Claude Boujon à écouter bien installé dans son canapé (certains la connaissent peut-être déjà).

En Mathématiques, cette semaine il faudra faire les pages 113, 114, 115 et 116-117.

Il faudra entretenir la connaissance des nombres jusqu’à 79 (savoir les lire et les écrire), s’entraîner pour les doubles (–> 10+10) et moitiés (la moitié de 10 c’est 5…) et continuer de manipuler les euros.

p113 Problèmes pour apprendre à chercher

partie A Travail sur les euros. Les élèves sont amenés à utiliser leur matériel avant de dessiner. Validez ou non leur choix et permettez-leur de faire des échanges car il faut tendre à utiliser le moins de billets et de pièces possible.

partie B Distribuer les images une par une à Louis et Amina en dessinant des petits rectangles ou en manipulant de vraies images (ou cartes de jeu). Les enfants doivent se rendre compte qu’un enfant aura plus d’images alors qu’on veut qu’ils en aient autant. Il faudra donc leur faire remarquer qu’une image ne sera pas distribuée. Puis, rédiger la phrase de réponse de type : « Chacun aura… images. » (reprenant les termes de la question).

partie C C’est le jeu des boites (le compte est bon) que les enfants connaissent maintenant. N’hésitez pas à utiliser du matériel : jetons, pâtes alimentaires, allumettes… que vous mettez dans des boites ou sur des bouts de feuilles avec le nombre inscrit dessus. Ce sera plus facile pour chercher.

partie D deux possibilités : colorier des lignes entières ou des colonnes entières représentant les dizaines puis des cases en plus pour figurer les unités.

p114 Ajouter et retrancher 10 

Vos enfants vont avoir besoin de vous pour la partie A qui est nouvelle et pas évidente. Voici la démarche :

Dans la partie B les enfants doivent d’abord lire le nombre en lettres ou en chiffres puis compléter en chiffres ou en lettres. Ils peuvent pour cela s’aider des modèles en fin de fichier. Sinon, vous pouvez leur réécrire les mots suivants dont ils vont avoir besoin (soixante étant déjà écrit) :

Pour la partie C : Rappelez qu’ils peuvent faire des croix sous les dizaines et des points sous les unités, pour compter plus rapidement.

Les parties D et E laissez-les autonomes.

p115 Addition d’un nombre à 2 chiffres et d’un nombre à 1 chiffre.

Dans la partie A les élèves sont amenés à voir s’ils peuvent faire une nouvelle dizaine ou pas. Il faut donc utiliser les dessins comme Picbille et entourer les nouveaux paquets de 10 s’il y en a.

Pour ne pas avoir à tout dessiner il faut d’abord regarder les unités de chaque nombre. Si, en les additionnant grâce à sa tête et/ou ses doigts, ça ne dépasse pas 10 alors il n’y aura pas de nouvelle dizaine. Si par contre, c’est égal ou ça dépasse 10, alors il y aura une nouvelle dizaine.

Dans la partie B c’est la suite : on dessine ou pas. Certains élèves préfèreront mettre le grand nombre dans la tête et ajouter le petit avec les doigts. Si cette technique leurs convient mieux, laissez faire.

Dans la partie C c’est toujours la technique des croix et point sous chaque nombre…

Dans la partie D Laissez les enfants autonomes avec leur matériel puis validez ou non la réponse…

 p116-117 Les moitiés jusqu’à 20

Dans la partie A on va dessiner (jeton ou boite) ce qu’il faut distribuer à Louis et Amina. On repère qu’une boîte de 10 jetons, peut être partagée en 5 jetons et encore 5 jetons (on connaît normalement la moitié de 10).

Pour les nombres suivants, on va donc commencer par partager la ou les boites et ensuite les jetons restant, qui doivent faire appel à des moitiés que l’on connaît.

On n’oubliera pas d’écrire sur chaque petite ligne pointillée, le nombre de jetons de chacun.

Partie B : on réécris la table des moitiés, dans l’ordre, jusqu’à 20 = 10+10.

Partie C : Révisions, on fait croix et point pour marquer dizaine et unité et calculer plus rapidement.

Partie D : Révisions : on regarde si en additionnant les unités on va avoir une nouvelle dizaine. Ensuite, on peut dessiner ou mettre le grand dans la tête et le petit sur les doigts.

Partie E : On compte le nombre de pots et le nombre de couvercles puis on complète la phrase en haut. Ensuite, on accroche un couvercle à un pot, dans l’ordre, en s’assurant de ne pas sauter de pot. On peut aussi entourer les pots qui n’auront pas de couvercles. Puis on doit écrire la soustraction correspondant à : « nombre total de pots moins nombre de pots qui auront un couvercle égal nombre de pots qui n’auront pas de couvercles« . (8 – 5 = 3). Enfin on rédige la phrase de réponse : « Il y a 3 pots qui n’auront pas de couvercles.« 

Partie F : Frise des nombres avec les nuages à compléter. On essaie de ne pas compter de 1en 1 mais de repérer le nombre de boites pleines (=dizaines) et les cases en plus (=unités). On écrit ainsi plus rapidement le nombre trouvé et c’est moins source d’erreurs.

Toute la semaine, il faudra continuer de mémoriser les doubles jusqu’à « le double de 10 c’est 10+10, c’est 20 » et le contraire : les moitiés jusqu’à « la moitié de 20 c’est 10 ».

Autres

Espace : /

Temps : Pour poursuivre notre travail sur les instruments qui mesurent le temps, je vous invite à regarder la petite vidéo de Canopé : « Les instruments de mesure du temps ». Cela devrait raviver le vocabulaire pour certains. Puis vous chercherez, chez vous, tous les instruments qui servent à mesurer le temps. Vous pourrez en faire une photo.

Sciences : Pour entretenir ce que nous avions travaillé avant le confinement sur les différents états de l’eau, les élèves peuvent regarder cette petite vidéo. Sid et les états de l’eau.

Travail CP du 30 mars au 3 avril

En Français, il faut continuer de lire régulièrement : de façon silencieuse et à voix haute avec l’aide d’un adulte. La régularité de la lecture permettra de ne pas décrocher lorsqu’on se retrouvera.

Cette semaine, il faudra lire les pages :

108-109 : le son « f / ph ». Aucune difficulté sur ce son. Les mots référents seront : « f comme dans fée » et « ph comme dans éléphant ». Juste pour certains élèves : le f en script peut être confondu avec le t. La difficulté principale sera la transcription écrite en cursive (attaché) de ce son : tant le « f » que le « ph ». Il faudra y prêter attention lors de la production d’écrit de la semaine.

110-111 : le son « oi ». Là encore c’est un son que nous avons déjà rencontré. Notre mot référent est « oi comme dans roi ».

Faire les pages de fichier de lecture suivantes :

Comme les semaines précédentes, même si l’étude de chaque son se fait sur deux pages, vous n’êtes pas obligés de faire les deux pages d’un coup. Vous pouvez en faire une un jour et la suivante le lendemain afin d’alléger le travail si vous voyez que votre enfant décroche.

28-29 : les élèves auront besoin de votre aide pour les exercices 4, 5, 8 et 9. Pour les autres exercices ils peuvent être autonomes mais il faut s’assurer qu’ils aient bien compris la consigne et ils doivent pouvoir demander de l’aide pour déchiffrer un mot.

ex 4 : il est nouveau mais pas difficile : il suffit de relier les paires de mots entre deux ardoises. Attention il n’y a que trois mots qui s’accrochent à chaque fois.

ex 5 : s’assurer que votre enfant trace bien le f et le ph comme ci-dessus. On peut d’abord entraîner son geste sur un brouillon, dans du sable et même sur une vitre avec de la buée (ça risque de leur plaire, vous un peu moins)… avant d’écrire sur le fichier.

ex 8 : vous pouvez lire les phrases avec votre enfant et mettre le bon ton pour aider au choix du point. Par ailleurs, il faut donner l’explication suivante, que nous avons déjà donnée en classe :

  • si je parle normalement j’utilise le point simple .
  • si je pose une question j’utilise le point d’interrogation ?
  • si je veux exprimer la peur, la colère, la surprise, l’admiration… j’utilise le point d’exclamation !

ex 9 : à l’oral, il faut inventer une phrase en lien avec notre histoire « Une bonne farce » à laquelle on pourrait répondre par : c’est vrai ou pas. Vous avez trois exemples de phrases p.109. Il faut trouver une autre idée… Une fois que la recherche a été faite à l’oral, vous pouvez écrire la proposition de votre enfant sur un brouillon et il recopiera sa phrase dans son fichier.

30-31 : les élèves auront besoin de votre aide pour les exercices 3, 6 et 8.

ex 3 : pas très dur mais réexpliquer qu’on doit faire un « collier » de mots ayant tous le même groupe de lettres. Exemple pour le premier collier : ai-mais-quai-paire-vrai-lait-paix.

ex 6 : Dans le texte, il faudra uniquement souligner ce qui sert à dessiner une pivoine. Si vous ne l’avez pas fait lors de la lecture ce n’est pas mal de montrer des images de pivoines.

ex 8 : Votre enfant devrait pouvoir proposer 2 à 3 phrases à l’oral d’abord. Ensuite, il faudra faire un brouillon avant que l’enfant recopie ses phrases (1 ou 2 suffisent). S’il n’a pas assez de place, vous pouvez ajouter une ligne en bas.

Production d’écrits :

Sur la même feuille A4 que la semaine dernière :

  • écrire son prénom, puis sauter une ligne
  • écrire la date du jour puis sauter une ligne
  • faire 1 phrase avec le son « f «  en utilisant la lettre f et les lettres ph en cursive (cf. ci-dessus).
  • produire un petit texte de 2 à 3 phrases pour raconter une autre activité que l’on a faite avec sa famille pendant le confinement.

Autres activités :

Les élèves qui le souhaitent peuvent continuer d’utiliser lalilo :
https://lalilo.com

Et en bonus cette semaine l’Histoire de La Moufle de Florence Desnouveaux à écouter bien installé dans son canapé (certains la connaissent peut-être déjà).

En Mathématiques, cette semaine il faudra faire les pages 109, 110, 111 et 112.

Il faudra entretenir la connaissance des nombres jusqu’à 69 (savoir les lire et les écrire), s’entraîner pour les doubles (–> 10+10) et moitiés (la moitié de 10 c’est 5…) et continuer de manipuler les euros.

p.109 Dans les parties A et B on réinvestit ce qui a été vu avant : « n c’est 1 et encore… », « n c’est 2 et encore… » dans l’optique de faire des boites, groupes de 10…. Voilà, à l’oral, les calculs que vous pouvez proposer pour la partie A (ci-dessous). Votre enfant écrit la réponse dans le nuage. Laissez-lui le temps de la recherche et même questionnez-le sur sa démarche.

8 + 4 (nuage bleu de la maîtresse)/ 9 + 3 / 5 + 8 / 4 + 9 / 7 + 6 / 9 + 5

Pour la partie C : les élèves sont autonomes et dessinent comme Picbille (on a vu que ça allait plus vite). Ils peuvent donc barrer la tête de Dédé.

pour la partie D : il faut grouper par 10.

p.110 On a déjà vu le jeu des boites dont voici un rappel de la règle :

Le maître demande un certain nombre de jetons. Il faut que l’enfant propose 3 calculs différents (en utilisant des nombres différents donc ce n’est pas un autre calcul si on change juste l’ordre des nombres dans l’opération). La contrainte : utiliser les boites (donc les nombres) à leur disposition. Attention, dans un même calcul on ne peut pas utiliser deux fois la même boite car si l’on matérialise avec du petit matériel (ce que vous pouvez faire avec votre enfant) on se rendra compte qu’une fois qu’on a pris ce qu’il y avait dans la boite il n’y a plus rien. Par contre pour un nouveau calcul, on remet les jetons dans la boite donc on peut réutiliser le nombre correspondant.

Pour cette partie je vous fournis la correction (correction Picbille-CP-page110). Mais vous pouvez vous en passer : ça fait un très bon exercice de calcul mental (c’est le principe du « compte est bon »)

La frise en bas de la page est à compléter aussi sur la page 111. Les deux morceaux vont ensemble. Attention, on essaie de compter le nombre de boites pleines puis le nombres de cases en plus pour arriver au nuage. On ne compte pas de 1 en 1 car c’est source d’erreurs.

p.111 On aborde la famille des « soixante-dix ». Pour les enfants qui ont des fragilités sur la famille des dix et ses irrégularités (11, 12, 13, 14, 15 et 16), cette nouvelle famille n’est pas facile.

Sur un brouillon d’abord (ou une ardoise) faire dessiner 6 boites et 9 jetons (pour représenter 69). Demander à votre enfant d’ajouter (par le dessin) un jeton et de voir s’il peut faire un nouveau paquet de 10. Compter alors toutes les boites (il doit en trouver 7) et demander comment peut s’écrie et se dire ce nombre. Certains élèves le savent déjà, d’autre pas. Vous allez donc leur apprendre, leur rappeler ou les conforter dans ce qu’ils auront dit.

Vous pouvez, comme ça l’est fait sur le fichier signaler qu’en Belgique ou Suisse ce nombre se dit Septante, suivant ainsi la régularité attendue de (quarante, cinquante, soixante, septante).

Dire aussi qu’il ne s’écrit pas 60 10 !

Puis passer aux calculs proposés dans la partie A en montrant que dans ce type de calcul on entend pratiquement la réponse.

Pour la partie B : utilisez la Planche des nombres à la fin du fichier (pages 158-159) et jouez à chercher un nombre jusqu’à 79. Rappelez qu’il faut bien écouter car dans la famille des 60 et 70 le nom commence par soixante mais il peut désigner soit 6 groupes de 10 soit 7 groupes de 10.

Vous pouvez aussi partir d’un nombre et lui ajouter 1… jusqu’à 10, puis demander de nommer le nombre sur lequel on tombe.

Voici les nombres que vous pouvez dicter : 60 – 70 – 67 – 76 – 72 (vous pouvez en dicter d’autres sur un brouillon ou une ardoise

p.112 Vous l’aurez compris, on est là encore sur des calculs qui passent par des représentations de boites pour tendre à bien automatiser la notion de dizaine…

Pour la partie A, les nombres étant écrits en lettres, on peut faire schématiser les boites par un trait sous les nombres pour aider l’enfant.



Pour la partie B, comme à chaque fois qu’il y aura une somme de 2 nombres (sous la forme numérique) à 2 chiffres dont un possède ou non des unités, on va plutôt représenter un point sous les unités et une croix sous les dizaines.

  • 7 unités (point) + 0 unité (point) = 7 unités
  • 2 dizaines (croix) + 3 dizaines (croix) = 5 dizaines

Cela sera plus rapide.


Organisation générale pour la classe d’Ingrid

Le lundi 16 mars sera destiné :

  • à la prise de connaissance des points à travailler par les élèves avec l’aide de leur famille,
  • à la vérification des adresses mails des parents par l’équipe enseignante afin de rester au mieux en contact et répondre à vos questions.

Voici le programme des semaines à venir (ce qui était prévu à l’école).

Plus de précisions dans les articles suivants :

Travail CP

Travail CE1

Travail CE2

Je laisse le soin aux familles de s’organiser comme elles le souhaitent : je ne donne pas d’obligation par jour. Peut-être que certains élèves travailleront le mercredi, le samedi et le dimanche en fonction des disponibilités de leurs parents. Ce n’est pas grave, l‘objectif principal étant d’avoir réussi à faire tout ce qui était prévu en fin de semaine.

Cependant, les élèves de cycle 2 ne sont pas complètement autonomes et nécessitent qu’un adulte ou un grand frère ou sœur soit présent pour expliquer, écouter, aider…

Vous trouverez plus de détails dans les articles pour chacun des niveaux ainsi que les corrections si besoin et le fonctionnement restera sensiblement le même d’une semaine à l’autre.

Si par ailleurs, vous avez besoin d’explications, il ne faudra pas hésiter à me le demander via mon adresse professionnelle :

Ingrid.Oleon@ac-grenoble.fr

Il faudra aussi veiller à laisser des moments de pause, de détente à vos enfants : sorties dans la nature, lecture plaisir, jeux de société, activités manuelles, cuisine… et limiter les écrans car la tentation sera grande de les exploiter plus que d’ordinaire.

Le site Lumni (lien ci-dessous) est plein de ressources et peut être une façon d’utiliser les écrans de façon plus ludique et raisonnée.

https://www.lumni.fr/primaire/cp

https://www.lumni.fr/primaire/ce1

https://www.lumni.fr/primaire/ce2

De même, France 4 et France 5, à partir du 23 mars, devrait proposer des programmes adaptés.

Pour les élèves de CP, afin d’entretenir la lecture ils auront accès au site Lalilo et pourront naviguer à leur rythme. Seule contrainte : avoir un ordinateur ou une tablette avec du son.

Voici la démarche pour se connecter :

  • Aller sur le site grâce au lien ci-dessous :

https://lalilo.com

  • cliquer sur l’accès élève,
  • rentrer le code de l’école des Avanchers : IPISFA
  • cliquer sur « classe de Mme Oléon »
  • cliquer sur son prénom et se laisser guider.

D’avance merci pour votre participation au bon déroulement de la continuité pédagogique mise en place à distance de façon exceptionnelle et nouvelle pour vous comme pour nous.

Travail CP du 23 au 27 mars

En Français, il faut continuer de lire régulièrement : de façon silencieuse et à voix haute avec l’aide d’un adulte.

Cette semaine, il faudra lire les pages :

104-105 : sons « en / …ent ». La nuance à repérer est que le -ent à la fin des verbes ne s’entend pas « an ». C’est une nuance que l’on aborde mais et qui introduit doucement la notion de marque du pluriel du verbe. Sachant que pour le moment la notion de verbe n’est pas encore assimilée.

106-107 : sons « an/anne et am/amme »… Déjà repérés dans de précédentes lectures mais à automatiser : le doublement de la consonne modifie le son.

Faire les pages de fichier de lecture suivantes :

Vous n’êtes pas obligés de faire deux pages d’un coup. Vous pouvez en faire une un jour et la suivante le lendemain afin d’alléger le travail si vous voyez que votre enfant décroche.

Pour tous les exercices de production d’écrit, en général le dernier des pages impaires, votre enfant peut vous faire une phrase à l’oral que vous notez sur une feuille de brouillon et qu’il recopie. Il peut aussi essayer de l’écrire directement sur une feuille de brouillon et vous lui corrigez (majuscule, point, sens et orthographe) avant qu’il la recopie.

24-25 : les élèves auront besoin de votre aide pour les exercices 3, 5 et 7. Pour les autres exercices ils peuvent être autonomes mais il faut s’assurer qu’ils aient bien compris la consigne et ils doivent pouvoir demander de l’aide pour déchiffrer un mot.

Petite explication pour les exercices de type 1 du fichier avec les rond à colorier.

Exemple : « Colorie le rond du son [an] ». Dans le mot « antenne » il y a 4 sons : [an] [t] [è] [n]. Il faudra donc colorier le premier rond.

26-27 : les élèves auront besoin de votre aide pour les exercices 3, 5 et 7.

Production d’écrits :

Sur une feuille A4 à grands carreaux ou autre qui reservira jusqu’à la fin du confinement (attention de bien sauter des lignes, les élèves ont l’habitude de faire des points le long de la marge pour y penser):

  • écrire son prénom, puis sauter une ligne
  • écrire la date du jour puis sauter une ligne
  • Faire 1 phrase avec le son « an ou en »
  • produire un petit texte de 2 à 3 phrases pour raconter une activité que l’on a faite avec sa famille pendant le confinement.

Autres activités :

Les élèves qui le souhaitent peuvent continuer d’utiliser lalilo :
https://lalilo.com

Et en bonus cette semaine l’Histoire de La Grenouille à grande bouche de Francine Vidal à écouter bien installé dans son canapé.

En Mathématiques, cette semaine il faudra faire les pages 105, 106, 107 et 108.

Il faudra entretenir la connaissance des nombres jusqu’à 59 (savoir les lire et les écrire), le passage de dizaine grâce au calcul de type n+9 ou 9+n et continuer de manipuler les euros.

p.105 : résolution de problèmes.

Dans le A, il faut faire faire des paquets de 10 coccinelles à vos enfants et non compter les coccinelles une à une. Puis compter le nombre de groupe de 10 et de coccinelles isolées pour trouver la quantité. Ensuite, sur la ligne d’écriture, il faut rédiger une phrase qui reprend les mots de la question : « Il y a … coccinelles.

Dans le B, il faut écrire une addition en ligne de deux nombres à deux chiffres et dessiner comme Picbille comme on a appris les pages précédentes.

Puis rédiger une phrase de réponse.

Pour le C, il faut amener les enfants à proposer un calcul de type :

8 + ……. = 10 ou 10 – 8 = ……….

On pourra aussi utiliser les euros comme si on jouait à la marchande. Puis rédiger une phrase de réponse.

p.106 : passage de dizaine… Normalement les parties grises, les élèves peuvent être autonomes.

A : Jeu « C’est 2 et encore… » consiste à mémoriser des compléments de nombres avec 2 de façon à calculer plus rapidement n + 8 (puisqu’on va piquer 2 jetons dans le n pour les ajouter au 8 afin d’avoir un paquet de 10…

Donc pour les nuages vous pouvez suivre les 5 propositions suivantes ou en inventer. L’enfant écrit la réponse dans le nuage.

B : On essaie de ne pas passer par les doigts en utilisant le calcul réfléchi : petits doubles, n + 8 et n + 9…

C : On dessine les points demandés puis on écrit un calcul sur la première ligne et enfin la phrase de réponse sur la deuxième ligne.

D : attention de bien repérer le signe de l’opération.

p. 107 : suite passage dizaine n + 8. On essaie, comme on l’a expliqué, d’aller piquer deux jetons dans le nombre qi n’est pas 8…

partie C : il faut écrire le nombre en chiffres dans le nuage, puis le nombre en lettres puis un calcul de type 10 + 10 + … (faisant apparaitre le nombre de dizaines qui correspond au chiffre des dizaines et le nombre d’unités.

p.108 : mesurer des longueurs à l’aide d’un étalon « allumette ». Pour les parties A, B et C, il faut utiliser le matériel cartonné à la fin du fichier. Sur la partie D ils peuvent être autonomes.

Attention les élèves n’ont peut-être pas leur règle « allumettes ». Vous pouvez donc utiliser de vraies allumettes comme je l’ai expliqué dans un mail que je vous ai envoyé.

Travail CP du 16 au 20 mars

En Français, l’objectif principal pour les CP est de lire régulièrement : de façon silencieuse et à voix haute avec l’aide d’un adulte.

Petit rappel : on ne nomme pas les lettres lorsqu’on déchiffre mais on donne le son (« bruit ») de la lettre.

Cette semaine, il faudra lire les pages :

98-99 : son « an » que nous avons déjà découvert et dont le mot référent est « maman ».

100-101 : son « en » qu’il faudra faire découvrir (même si nous avons déjà eu l’occasion de le voir) et dont le mot référent est « tente ».

Pour ces deux pages de sons, on peut faire chercher à l’enfant le « am » et « em » et faire repérer la règle suivante : le « n » se transforme en « m » devant les lettres b et p.

102-103 : documentaire sur le château fort. Attention, il y a des mots compliqués que vos enfants n’arriveront peut-être pas à déchiffrer (car comprenant des sons que nous n’avons pas étudiés) : guetteur, surveiller, meurtrière, famille, Gaillard. Il faut donc les aider. De même, qu’il faut prendre le temps de s’approprier du vocabulaire nouveau : remparts, créneaux, pont-levis, herse, mâchicoulis, meurtrière et donjon.

Faire les pages de fichier de lecture suivantes :

18-19 : les élèves auront besoin de votre aide pour les exercices 3, 6 et 7. Pour les autres exercices ils peuvent être autonomes mais ils peuvent demander de l’aide pour déchiffrer un mot. Nous avons l’habitude de cocher les exercices qu’ils peuvent faire seuls.

20-21 : les élèves auront besoin de votre aide pour les exercices 2, 6 et 7. Pour les autres exercices ils peuvent être autonomes mais ils peuvent demander de l’aide pour déchiffrer un mot.

22-23 : les élèves auront besoin du livre de lecture pour l’exercice 3.

En Mathématiques, cette semaine il faudra faire les pages 100, 101, 102-103 et 104.

Il faudra entretenir la connaissance des nombres jusqu’à 59 (savoir les lire et les écrire), la table des doubles –> 10+10 et découvrir le passage de dizaine grâce au calcul de type n+9. Il serait bon aussi de manipuler les euros. Les élèves ont dû emporter leur boite avec leurs billets et pièces.

Voici quelques techniques de calculs à expliquer.

9 + n : « je transforme le 9 en 10 en piquant un jeton dans l’autre nombre » (n). Il est possible de passer par le dessin dans un premier temps.

Exemple :

Pour les calculs de deux nombres à deux chiffres, il faut passer par le dessin :