Le vieux cowboy

 Le vieux cow-boy

Monté sur sa bourrique, le vieux cow-boy s’en va
Il joue de la musique sur un harmonica
Il porte une tunique, un pantalon de drap,
Deux pistolets magiques pour jouer au soldat de bois,
Mais il a oublié…
D’enfiler ses chaussettes avant de mettre ses souliers
Car il n’a pas de tête il rêve toute la journée

Refrain
Il n’a jamais tué personne, pas même l’ombre d’un lapin
Et tout le monde s’en étonne, mais c’est pour ça qu’on l’aime bien.

Au milieu de la foire, le vieux cow-boy est là.
Il joue de la guitare, en fredonnant tout bas
Une chanson bizarre qui tremble dans sa voix.
C’est un peu son histoire, l’histoire d’un soldat de bois,
Mais il a oublié…
D’enfiler sa chemise avant de venir au marché
Tous les passants lui disent mais il continue de jouer.

Refrain

Dans le saloon en fête, le vieux cow-boy s’assoit.
Le nez dans son assiette, son violon sous le bras.
Le vieux cow-boy poète, à la fin du repas,
Fera tourner la tête même aux petits soldats de bois,
Mais il a oublié…
D’enfiler ses bretelles avant de mettre son blouson
On dirait deux ficelles qui tombent sur son pantalon.

Refrain

 

Comments are closed.